2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

 

SANSKRITI AYURVEDA 11/02/2020-25/02/2020

Bonjour,

Et tout d'abord merci de nous avoir facilité l'organisation de notre séjour au centre Sanskriti de Kovalam et d'avoir mis à notre disposition votre tablette avec tous ses ouvrages et films très intéressants.

Nous avons été très bien accueilli par le Docteur. Un taxi nous attendait à la gare de Trivandrum pour nous amener directement au lieu de la cure où nous avons pu avoir notre 1er petit déjeuner et notre consultation pour déterminer notre dosha et avoir toutes les précisions sur le déroulement de la cure.

Nous étions très bien logé, les installations sont neuves et de qualité. La maison est très agréable et toute l'équipe qui est intervenue durant notre séjour de 14 jours est très sympathique et au petit soin pour vous. Les soins et massages sont effectués par des vrais professionnels et nous avons beaucoup apprécié les cours de yoga le soir.

La nourriture est délicieuse et abondante, le cuisinier nous a concocté une multitude de recettes avec une imagination débordante.

Le Docteur est très disponible et présent le matin dès 6h et tous les soirs pour recueillir nos impressions et/ou désagréments liés au bon déroulement de notre séjour et nous apporter tous les réponses dont nous avions besoin.

Nous sommes ravis de notre cure et recommandons vivement ce lieu où vous pouvez vraiment vous reposer et vous ressourcer.

Laurence et Eric (France)

Février 2020

SANSKRITI AYURVEDA 11/02/2020-25/02/2020

Séjour du 11 au 24 février 2020

 

Nous avons été très bien pris en charge par le Dr Praveen dès notre rrivée à 7h30 du matin!

Son extrêmem bienveillance, sa gentillesse et son professionnalisme et sa présence tous les jours à nos côtés ont permis le très bon déroulement de ce premier panchakarma pour nous deux. Nous sommes très heureux!

Nous n'oublions surtout pas Viresh qui veille sur nous et cette belle maison, Skeeja, Ajim pour leurs soins merveilleux! Amal notre prof de yoga et notre cuisinier pour ses délicieux repas et inombrables recettes...

Merci à tous pour ce bon séjour. On recommande ce lieu pour un moment de pause thérapeuthique et une vraie écoute.

Eric est arrivé vraimentmal en point et il repart en pleine forme!!

Nous vous souhaitons Dr Praveen une belle réussite dans l'avenir du Sanskriti Ayurveda.

Cordialement et amicalement.

Eric et Laurence

Eric Goethals et Laurence Couly (France et Belgique)

SREECHITHRA AYURHOME 27/01/2020-16/02/2020

Bonjour Mr BOGRAND,

 

Me voilà de retour après 3 semaines passées au Sreechithra Ayurhome, et c'est avec beaucoup de plaisir que je viens vous rendre compte.

Bien que m'étant préparée physiquement et psychologiquement à faire cette cure ayurvédique , je ne savais pas vraiment de quoi il en retournait exactement.

Je me suis donc laissée porter...j'ai toujours été dans l'acceptation de tous les traitements, aussi bien les différents massages que l'alimentation végétarienne ou le jeun.

L'accompagnement des médecins , des thérapistes, du personnel en cuisine, a été irréprochable . Toutes ces personnes sont à notre écoute du matin au soir, avec une grande gentillesse et un professionnalisme sans faille.

Le centre est très propre et le parc qui l'entoure très agréable .

J'ai décidé de faire cette cure pour un investissement personnel sur ma santé future, je pense vraiment que je renouvellerai ces moments dans 2 ans ou peut être avant suivant mes possibilités.

Je tiens aussi à vous remercier pour votre accompagnement. Toujours présent à chacune de mes demandes, ce qui m'a grandement rassurée, vu que je partais seule pour la première fois .

Je ne manquerai pas de donner vos coordonnées , si des personnes de mon entourage sont intéressées.

Je reviens avec le sentiment de m'être fait du bien, et j'entends bien garder ce bien être le plus longtemps possible.

Avec mes remerciement,

Cordialement

Joelle Pendelliau

 

Envoyé de mon iPad

DUKE's FOREST LODGE & NIKKI's NEST 08/01/2020-24/01/2020

Gérard bonsoir

Cela tombe bien, je voulais t’envoyer un mail pour te donner mon ressenti à chaud. Le voici. Après qq jours, cela évoluera mais je te livre mes remarques par établissement.

Globalement nous avons été très satisfaits mais avec des points de déception, tu verras.

Ton retour m’intéresse également puisque des changements de médecins avaient été faits au Dukes et j’ai entendu des points de vue différents.

Avec mon amitié

Sophie

 

Bonjour Gérard

 

J’espère qu’il n’y a pas de méprise sur mon précédent mail: mon bilan ne signifie en aucun cas que je n’ai pas apprécié la qualité des soins reçus, tous les quatre avec Murielle, Jacques et Sylvie, nous avons été très satisfaits dans l’ensemble. Ensuite, certains troubles ne peuvent pas forcement être traités par l’ayurveda ( ex les pincements au niveau des cervicales, les séquelles de fractures ..) et ne nous éviteront pas les abonnements chez nos ostéopathes préférés...

Et en ce qui concerne Maria, que je n’ai que croisée, je l’ai trouvée plutôt emphatique, et son engagement envers les animaux maltraités me touche beaucoup.

Je n’ai pas eu l’occasion d’échanger vraiment avec le Dr Gheeta, faute de temps ( peut-être vaut-il mieux venir en octobre qu’en janvier, où tout est plein) mais effectivement son parcours semble très riche.

 

Nous aurons eu, entre le Nattika et le Nikki’nest , un beau panorama de centres de qualité.  

Et ce, grâce à tes conseils. Les quelques français que nous avons rencontrés étaient d’ailleurs passés par toi…

Belle journée à toi

 

Sophie

 

Second Panchakarma au Kerala Janvier 2020

 

Le Dukes :

Les plus :

Lieu frais , agréable, en pleine forêt d’hevéa, et au dessus d’une petite rivière le long de laquelle il est interdit de marcher ( serpents , et le soir risque de rencontrer un couple de buffalos ou un élan, ce qui pour moi, constitue plutot un attrait majeur…) .

Accueil personnalisé et chaleureux à tous les niveaux , de la reception  au médecin qui , en particulier pour Murielle, use de toute son expérience de points d’acupression pour soulager ses douleurs de pieds. Sourires, gentillesse, ouverture du chef cuisinier qui accueille volontiers ceux qui veulent des cours de cuisine ( ce qui nous a valu trois fois des petits desserts sucrés délicieux alors qu’il n’y en avait pas au menu). La cuisine est bonne, pas extraordinairement raffinée, mais les menus sont différents chaque jour.

La clinique est une petite villa, sommaire mais propre, elle aurait besoin d’un rafraichissement. On s’y rend à pied ( 5’). Deux therapists femmes, l’une très bien ( celle de Murielle) l’autre plus expéditive et « technique », un peu trop préoccupée du timing au détriment de l’écoute du patient. Le medecin, remplaçant un autre qui est parti depuis qq mois, est vraiment attentionné , disponible, expliquant les principes de l’ayurveda, et bon professionnel. Ex : il est venu nous voir 2 fois pendant la purgation, contrairement au précédent. Selon un habitué des lieux, il serait beaucoup professionnel que le précédent qui ne s’était pas déplacé lors de sa purgation pourtant difficile).

 

Grand calme, on est réveillés par les oiseaux et la musique du petit temple voisin près du village dans lequel habitent certains des soignants.

La demeure principale a beaucoup de charme, les villas aussi , qui sont spacieuses et dotées d’une belle et large terrasse. Des paons se promènent dans le parc mais restent sauvages. Très belle salle de yoga dans la nature, réalisée avec de colonnes issues de temples anciens . Cours de yoga simples, efficaces, pour tout public, mais seulement une fois par jour l’après-midi, de 16 à 17h ( il fait encore un peu chaud à cette heure là). Le professeur de yoga , encouragé par notre présence plus régulière que d’autres curistes, s’est un peu ouvert après les séances et a volontiers partagé avec nous.   

Notre villa était toute proche de la salle de yoga, tranquille.

Le séjour convient aux amoureux de nature et de calme, seulement 12 curistes à la fois, ce qui favorise les rencontres comme un retour sur soi.

On peut se baigner dans la piscine, grande et agréable, remise aux normes récemment ( filtration). Par contre les jacuzzis sont inexploitables.

Il est possible de faire qq excursions, en particulier au mont le plus haut ( 1600m) à une heure du centre. Nous nous y sommes rendues un jour de fête religieuse/pélerinage, heureusement parties tôt, nous avons évité les embouteillages. Très beau panorama et au retour, rencontre avec les macaques locaux , visite des champs de thé.

 

Les moins :

- les matelas, en fibre de coco, de quoi se faire des bleus au dos pour la lordosée que je suis. J’ai demandé un matelas supplémentaire à poser dessus pour arriver à dormir. C’était un peu mieux, mais ils pourraient avoir qq matelas dignes de ce nom, comme au Nikki’s.

- l’isolement ( qui est aussi un atout) et le fait pour des gens comme moi de n’avoir aucune vue au loin, d’où l’impression d’étouffer un peu.

- le fait de ne pouvoir choisir entre plusieurs plats lors des repas et , pour moi, d’être servis à table( avis non partagé par mes amis) , ce qui rallonge le temps du repas (une heure) et amène des politesses à n’en plus finir avec en particulier un très gentil serveur ayant un fort besoin de contact.

- le manque d’informations ou ateliers sur l’hygiène, les régimes alimentaires etc.. nous sommes censés nous renseigner par nous mêmes.

 

En conclusion, un site parfait pour déconnecter dans la nature , voire faire une retraite. Nous avons vraiment apprécié la personnalisation de l’accueil, la gentillesse de tous, réception et intendance comprises. Pour autant, je n’y passerais pas 3 semaines. 10 à 12 jours me semblent parfaits.

 

Le Nikki’s nest :

 

Changement radical : en bordure d’une grande plage de sable blond près de Kovalam, grand site accueillant plus de 50 résidents en touts petits bungalows. Le notre ( N° 307) était le plus éloigné de l’accueil ce qui protégeait des allers et venues des curistes et personnels mais oblige à marche, monter et descendre , passer 3  portes pour se rendre au restaurant. Réservé donc à des personnes n’ayant pas trop de difficultés à la marche mais particulièrement appréciable en temps de festival, car nous étions assez protégées du bruit par rapport aux petites cases rondes près du restaurant et nous avions un peu de vue sur la mer.

L’accueil est plus distant qu’au Dukes, on est clairement dans un hotel, les serveurs n’osent pas chercher le contact, il faut parfois de la patience pour décrocher un sourire, mais on y arrive.

La salle du restaurant, superbe, domine la plage. Mais on s’y entasse un peu et il n’est pas aisé de trouver 4 places réunies si on arrive après 19h car les allemands, très nombreux, vont diner très tôt. Nous avons trouvé le moyen de nous isoler un peu de cette foule « consommatrice de services » en dinant parfois dans le petit restaurant à l’écart, plus calme, réservé aux curistes qui souhaitent maigrir et donc s’éloigner des tentations du buffet.

Les soins : là aussi c’est un peu l’usine : un médecin pour le premier entretien , très complet ( on refait toute la procédure déjà faite au Dukes) et une autre pour les suivis quotidiens , moins avenante, un medecin adjoint pour prendre la tension etc…

Compte-tenu du nombre de curistes, nous nous serions attendues à plus de contacts avec les médecins, des entretiens plus détaillés et la présence, comme au Nattika beach, d’un diététicien pour nous aider à personnaliser nos régimes pour la suite. Là aussi, on constate que c’est à nous de trouver les réponses dans des ouvrages mais la personnalisation rencontrée au Dukes manque.

La dernière visite, déterminante pour la suite et les changements à opérer au domicile, a été pour nous clairement bâclée : doctoresse expéditive ( il faut dire qu’il faut de la patience avec des françaises hésitantes dans leur anglais comme leur compréhension), conseils réduits au strict minimum ( une demi page, contre 5 pages rectoverso au NB que j’avais suivies scrupuleusement en 2017). Rien sur la cuisson des aliments et le choix des épices selon le rééquilibrage de nos doshas au sortir de la cure, rien sur les conseils d’hygiène ou d’automassages. Nous avons une fiche succincte « type » ( ex Vata Pitha, comme beaucoup) mais rien de spécifique. Décevant, ce que j’ai noté dans mon évaluation qui m’a valu, au moment du départ, une demande d’explication de texte de la part de la dite doctoresse( profil médecin chef, organisatrice et autoritaire). Evitant de la froisser, j’ai tout de même expliqué que nous étions sensibles à la disponibilité, aux conseils personnalisés, à l’approfondissement pour que la cure ne soit pas seulement une consommation temporaire de services. Son collègue, qui accueille et fait le bilan à l’arrivée, affine , écoute et explique beaucoup plus . Elle a compris le message, et bien que visiblement préoccupée , m’a remerciée.

Coté therapists, une excellente surprise pour moi : le premier jour, je tombe ‘ enfin, comme je l’avais rencontré au NB) sur une therapist enveloppante, attentive, qui a des mains géniales et je me laisse aller complètement. Le lendemain, la ( fameuse) doctoresse me met avec une autre, malgré mon étonnement, et je me retrouve avec une masseuse à poigne, mécanique, sans vrai contact à part : it’s ok ? Il me faudra batailler ensuite avec cette doctoresse ( mais elle a 10 ans d’expérience et l’autre 3 ans seulement ! - oui, mais ce n’est pas cela qui compte pour moi, c’est l’écoute du corps..etc ) pour obtenir de changer et retrouver celle du premier jour, Renjuvi, qui est ravie, et moi aussi. Le jour de son congé, je testerais une 3e masseuse, ancienne aussi mais plus avenante. Son massage sera aussi à poigne, au point de me faire parfois mal avec la pression de ses pouces. Je ne suis pas sure que des massages capables de laisser des bleus soignent mieux ! Mais mon test est le massage du visage : souvent baclé pour la plupart des therapists ( j’ai fait mon enquête auprès de plusieurs curistes), moment d’exception pour les autres. Et le temps réel passé sur chaque massage peut aussi différer.

Je crois qu’on ne valorise pas assez l’importance des thérapists, les médecins étant dans un rapport très hiérarchique avec elles et eux. Or ce sont eux qui font l’essentiel de la qualité des soins.

Nous avons donc choisi, Au Dukes comme au Nikki’s Nest, de leur donner un « tip »spécifique.

 

Très beau lieu donc, estival, un peu victime de son succès car il est toujours plein ou presque. Il est possible de faire de belles promenades sur la plage , voire de se baigner malgré des rouleaux assez forts, mais ce n’est pas conseillé en cure.

L’emplacement permet de faire des excursions et du shopping dans les rues proches, ou à Kovalam, situé à 11 km, des courses à Trivandrum la capitale du Kerala à 1h du centre en Rik shaw. Pour information, nous y avons commandé une paire de lunettes, verres 150 €( contre 1000 € en métropole), monture par contre aussi chère qu’à la Réunion ( 450 €, en titane).

.

La cuisine : on s’attendait à un régal du palais, je suis un petit peu déçue. Le chef cuisinier, indisponible compte-tenu du nombre de curistes, ne donnait pas de cours, ce qu’il nous propose est certes bon mais moins raffiné que celui du Nattika Beach Resort qui ravissait nos papilles et nous prodiguait cours et conseils.

Moins de gouts subtils.. et j’ai eu souvent des gaz malgré le respect des menus indiqués/ ns doshas. Les fruits étaient disponibles pour tous alors qu’il n’est pas recommandé d’en manger au repas. Par contre Murielle a bénéficié le dernier jour d’une visite des cuisines et a pu en tirer des enseignements pour son restaurant.

Une heureuse surprise : un repas spécial Kerala l’avant veille de notre départ, servi dans des feuilles de bananes avec de multiples sauces. Excellent ! J’ai demandé une standing ovation à la salle pour toute l’équipe et le chef à cette occasion, ils avaient vraiment mis les petits plats dans les grands..

 

Les activités : sont à rechercher à l’extérieur du site car il n’y a ni ateliers, conférences, ni cours, ni Thé time comme au Nattika Beach. Donc pas plus de propositions qu’au Dukes mais plus de possibilités compte-tenu de la proximité des villes et de la côte. Heureusement qu’il y a plusieurs cours de yoga dans la journée.

Le festival fin Janvier, au temple hindou , situé près des bungalows du bas n’est pas si insupportable qu’on le craignait. Début à 5h30, des pauses dans la journée, fin à 22h. On nous avait parlé de musique techno mais c’est de la musique religieuse indienne, avec les lumières et les chants, somme toute pas désagréable. Ils nous ont épargné la musique -soupe qu’on entend à la radio, toutes baffles dehors. Le soir, des orchestres ou des personnes se mettent à chanter, c’est bon enfant et parfois on a de bonnes surprises ( joueur de percussions et batteur en symbiose). Mais il est possible qu’avec le premier WE, la musique devienne plus forte et dure plus longtemps : nous ne l’aurons pas vu heureusement.

 

Une remarque : à Trivandrum, on a refait faire nos lunettes de vue, 150 € pour les deux verres progressifs pour moi.. mais monture de marque à 450€, soit le même prix qu’à la Réunion. Au total , je fais une économie de 850 €. Du coup, j’ai fait aussi refaire les verres de ma monture actuelle, qui me seront livrés comme les autres à l’hôtel !.

 

En conclusion :

La différence de prix entre le Nikki’s Nest et le Nattika se comprend surtout coté hébergement et activités sur place. Mais c’est le même esprit.

Le Dukes a beaucoup de charme, finir par le Nikki’s Nest est une bonne option, si possible en dehors du festival religieux. A y retourner, je passerais un peu plus de temps au Dukes avec des tas de bouquins et une semaine au Nikki’s.

 

Enfin, il me semblerait utile qu’ils approfondissent d’avantage la partie conseil au curistes.

NIKKIS NEST 04/01/2020-19/01/2020

Bonjour Gérard,

 

Tout d’abord tous mes vœux les meilleurs pour 2020.

Juste un petit message à peine de retour pour vous dire que nous sommes ravis de notre séjour et retournerons très certainement au Nikki’s nest.

Avec tous nos remerciements donc pour votre aide pour ce premier séjour.

 

Bien à vous